Stuck in the Sound : Interview

00

Stuck In The Sound

Interview du 24/02/2016

Nous avons rencontré le groupe français Stuck in The Sound à l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Survivor ». Après plus de 15 ans de carrière derrière eux, ils nous livrent leurs impressions sur leur passé et leurs prochains projets.

Stuck in the Sound

Stuck in the Sound, vous allez sortir votre 4ème album « Survivor » le 11 Mars 2016, vous avez aujourd’hui sorti le single « Miracle » avec son clip. Pouvez-vous nous en parler ?

Oui ça nous tient vraiment à coeur à chaque fois de faire des clips déjantés et avec des références cinématographiques. On a donné carte blanche au réalisateur Arnaud Delord plus connu sous le nom de JakArno à présent avec qui nous travaillons depuis plus de 10 ans maintenant. On lui a fait écouter le titre qu’il a adoré mais il nous a clairement dit « j’ai pas le temps ». Et quand un réalisateur te dit qu’il a pas le temps c’est que c’est mort. Et au moment où nous cherchions un réalisateur, il nous a écrit pour nous envoyer ses idées que l’on a tout de suite adoré. C’était l’idée du clip pour Miracle. On lui a fait complètement confiance.

Après avoir écouté vos 3 précédents albums, on a ressenti que vos débuts étaient très marqué par le rock indépendant dans votre musique et qui tend de plus en plus vers de l’électro pop-rock. Qu’en pensez-vous ?

Electro c’est un mot que tu peux enlever, mais nous restons pop-rock. A aucun moment dans l’album l’électro prend le dessus de la musique organique. On touche un peu au synthétiseur sur les percussions depuis l’arrivée de notre ingénieur son dans le groupe qui joue derrière les claviers. Depuis nos 1er morceaux nous avons envie d’aller vers la pop, et c’est bien assumé depuis l’intégration de Romain et dans cet album.

On aussi adoré l’artwork de la pochette d’album où l’on peut voir des enfants qui courent dans un champ sous une nuit claire et étoilée.

Oui ça va avec le style pop-rock que l’on veut faire. Ces enfants nous représentent, non pas que l’on véhiculer un message de retour en enfance mais se rappeler la genèse d’un compositeur qui puise dans ses souvenirs d’enfance. On a adoré se projeter dans ces gamins qui s’échappent vers la lumière, c’est un sentiment qui nous fait du bien. La musique que l’on a composé pour cet album nous rend heureux et fier et l’image de cet album représente visuellement notre ressenti. Nous vivons une belle aventure depuis plus de 15 ans avec Stuck in the Sound.

Survivor - Le nouvel album de Stuck in the Sound

Survivor – Le nouvel album de Stuck in the Sound

Alors justement avec l’expérience que vous avez aujourd’hui ensemble, comment voyez-vous l’avenir du groupe musicalement ?

On est clairement ancré dans le présent. On se met des objectifs pour évoluer, on est maitre de notre avenir. Au quotidien en revanche on ne va pas réfléchir à quel titre on va composer, on se laisse porter par nos envies. Nous avons composé « Survivor » il y a 3 ans, donc nous sommes aujourd’hui dans une nouvelle phase de composition. On expérimente aussi beaucoup dans notre propre studio avec des rappeurs et des sons plus urbains, on a envie de faire des collaborations.

Alors justement, avez-vous des collaborations de prévue à nous annoncer ?

On ne peut pas encore en parler tant que rien n’est acté. (rire) Mais il va y en avoir. On ne sait pas trop encore nous-même. Plus on évolue dans ce monde musical et plus on se construit notre culture, on a vraiment des envies et des influences différentes. La force de la création musicale est justement d’avoir des goûts différents.

Nous avons constaté une durée de 2-3 ans entre chacun de vos albums, comment se déroule votre processus de création ?

Ce processus créatif va changer. Nous avons construit notre propre studio dans lequel nous avons enregistré ce nouvel album et le précédent (NB : Pursuit). Nous avons rompu aussi notre contrat avec notre ancien label. (José) J’ai eu aussi une petite parenthèse musical avec un DJ avec qui j’ai fait une tournée de concerts, dans un style Deep Dark.
On a aujourd’hui tous les outils pour nous permettre d’aller plus vite dans notre création. On s’est étendu sur une période de 3 ans pour la composition de cet album en prenant notre temps pour l’enregistrement et en testant différentes possibilités. On a pas composé 40 morceaux, nous avions nos meilleurs titres et nous les avons poussé au plus possible.

J’ai aussi lu dans quelques interviews que vous regrettiez parfois certains morceaux précédent. Par exemple, le titre « Ouais », vous l’aimez ou pas ?

Bien sûr ! Il fait partie de nos morceaux préférés ! Effectivement tu as surement lu que nous n’aimons pas trop la version studio, nous préférons clairement la jouer en live.

La production de votre nouvel album « Survivor » est clairement meilleure que les précédents, on sent une grosse montée en puissance, vous vous êtes mieux entourés ?

Non on fait tout nous-même. On a juste progressé dans la partie technique de son. En plus on a intégré au groupe notre ingénieur du son. On enregistre instrument par instrument et on prend le temps de trouver le bon son, la structure et le tempo parfait.

On a beaucoup parlé d’une crise du disque, aujourd’hui on voit le vinyle revenir à la charge, que pensez-vous de l’industrie musicale aujourd’hui ?

Oui il y a une crise au niveau globale, pour le spectacle vivant aussi. On trouve qu’il y a moins de monde aux concerts, les gens se déplacent moins. Peut-être un effet Bataclan…

Quelle est la scène la plus mémorable pour Stuck in The Sound ?

  • Les vieilles Charrues ! Les bretons sont dingues !
  • Les Eurockéennes !
  • et à Amiens – La lune des Pirates !

On donne la même énergie à chaque concert que ce soit dans un club punk ou une grande salle. Une fois on a même joué devant 2 personnes en Allemagne, notre régisseuse et la serveuse. On a envoyé le bois et la régisseuse a pleuré d’émotion.

On a aussi joué devant 100 000 personnes sur une scène gigantesque à Taïwan en tête d’affiche d’un festival sur une plage. La présentatrice a crié « Stuck in the Sound  !!!! »pour nous présenter c’était terrible ! On a eu cet effet Guitar Hero World Tour avec de belles répercutions.

Et on retourne à la Cigale en 5 avril on à hâte !!

//

On vous laisse regarder le clip « Miracle » en attendant la sortie de l’album Survivor le 11 Mars prochain et on leur souhaite le meilleur à ces amis passionnés et humbles pour la suite de leurs aventures à retrouver sur les routes de France.




stuck in the sound



Tags

0 ont commenté “Stuck in the Sound : Interview”

Laisser un commentaire

Ecoutez en live

Titre en cours

Prochains concerts

Suivez-nous