Pogo, Circle Pit et Wall of Death

00

Quelles sont les différences entre le Pogo, le Circle Pit et le Wall of Death ?

C’est la période des festivals et vous avez pratiqué l’une de ses techniques de danse barbare devant votre groupe de rock, punk ou métal préféré. Mais qui a eu l’idée un jour de lever des foules comme cela ? Qu’est ce que veut dire « Pogo » ? On vous dit tout ici.

pogo2

Le pogo est une pratique consistant à se jeter de tout son corps dans un rassemblement de personnes tout en se poussant les uns et les autres. Les participants ne doivent pas se frapper mais seulement se pousser entre eux, si une personne est au sol, la bienséance veut qu’on l’aide à se relever. Le pogo est apparu au début des années 80 quand Sid Vicious des Sex Pistols sautait dans la fosse pour voir son groupe ou se moquer des non-punk. Donc oui, le pogo est une initiative punk. Mais d’ailleurs, pourquoi ce nom ? Il s’agit en fait de la ressemblance au mouvement que l’on fait lorsqu’on utilise un « pogo stick », une sorte de ressort sur lequel on saute pour rebondir. A ne pas confondre avec le slam, qui consiste à se jeter dans une foule pour se faire porter (généralement vers la sécurité en bord de scène…).

Dernièrement, un développeur polonais du nom de Mikolaj Kaminski a voulu réaliser un logiciel de simulation de pogo : Mosh Pit Simulator. Ce dernier était conçu avec tellement de bugs qu’il a complètement échappé à son créateur. Le Frankenstein morbide est devenu alors un jeu vidéo complètement inutile ou les corps se lancent dans les airs et se disloquent.

Je voulais faire un simulateur de mosh pit, mais il a complètement échappé à mon contrôle.

Le jeu a même été présenté pour la première fois au festival du jeu vidéo « indé et rétro »Pixel Haaven qui a eu lieu à Varsovie, du 3 au 5 juin 2016.

Ci-dessous le trailer, qui vous donnera surement envie :

A voir la tronche des personnages, on se croirait en réalité augmentée devant tableau de Edvard Munch : Le Cri.

Le Circle Pit est une danse pendant lesquelles les participants courent en cercle au milieu d’une foule sur un rythme rapide et agressif. Le record vient du concert de DevilDriver en comptant près de 25 000 fans pendant le Download Festival de 2007. Les français Mass Hysteria lancent un circle pit à chacun de leur concert pendant le morceau p4 tout en jouant au centre du cercle.

Le Wall of Death est une pratique consistant à séparer le public en deux parties distinctes afin qu’ils se jettent les uns contre les autres quand le groupe sur scène donne le signal. Un exemple ci-dessous avec Dagoba au Hellfest 2014.

Et vous, quel est votre préféré ?

Tags

0 ont commenté “Pogo, Circle Pit et Wall of Death”

Laisser un commentaire

Ecoutez en live

Titre en cours

Prochains concerts

Suivez-nous